…le pied et la cheville !

Douleurs au tendon d’Achille

achillestendonitis

Le tendon d’Achille est le tendon de l’arrière de la cheville qui relie le mollet au talon. Lorsqu’on a mal à ce tendon, c’est généralement le signe d’un problème de technique de pédalage. Les problèmes de tendon d’Achille proviennent généralement d’un pédalage « avec les chevilles ». C’est souvent en rapport avec une selle trop haute qui force le cycliste à pointer excessivement les pieds pour atteindre le bas de la course de la pédale.

Cela peut aussi être dû à un réglage des cales trop en avant, ou à un pédalage avec la pointe des pieds. Plus le contacte entre le pied et la pédale se fait vers l’avant, plus important est le stress sur le tendon d’Achille.

Il est une croyance répandue qui veut qu’il est préférable de pédaler avec la pointe du pied centré sur la pédale : c’est en fait un mythe qui remonte aux grand-bi. A cette époque (1870 – début 1890), les cyclistes qui avaient de longues jambes avaient un avantage car ils pouvaient actionner une roue de plus large diamètre, ce qui leur faisait l’équivalent d’un plus gros braquet. En pédalant avec la pointe des pieds, ils pouvaient avoir une extension des jambes légèrement plus importante, et pouvaient donc utiliser des machines plus grandes et plus rapides. Le développement de la bicyclette de sécurité a rendu tout ceci obsolète, mais l’habitude et le conseil ont persisté depuis.

Le pédalage sur la pointe des pieds peut être aussi dû à l’utilisation de chaussures à semelle souple : dans ce cas, la pointe des pieds est plus à même de transmettre la force que le creux du pied. Avec des chaussures de cyclisme à semelle rigide, ce problème disparaît. En pratique, pour de courtes distances à faible intensité de pédalage, ce n’est généralement pas un problème même avec des chaussures à semelles souples.

Les douleurs au tendon d’Achille sont dues à la différence de longueur des membres inférieurs , selle trop basse , et/ou trop en avant , manivelle trop grandes , engagement du pied sur engagé ou sous engagé.

Les douleurs aux chevilles sont souvent le résultat d’un pédalage « avec les chevilles ». Elle peuvent aussi être dues à un syndrome de pieds plats et dans ce cas l’utilisation de semelles orthopédiques est de bon remède. Une autre cause de douleurs à la cheville peut être un pédalier ou un plateau voilé qui force le pied à aller d’avant en arrière en tournant les pédales.

Les pieds en feu !

pied2

Généralement mauvaise position des cales qui sont sur engagées ou semelles pas assez rigides . Serrage trop important des sangles. Parfois il est nécessaire de réaliser des appuis de voûte plantaire pour favoriser le retour veineux. Pieds trop serrés dans les chaussures.

L’achat d’une paire de chaussures de cyclisme est le premier acte important à ne pas négliger :

  • Pour acheter une paire de chaussures il faut y aller avec deux paires de chaussettes ; celle fine de vélo et des chaussettes de tennis . Le pied doit être libre sans serrage avec les soquettes de vélo et serré uniformément avec les chaussettes de tennis . Ensuite il faut vérifier que l’on peut positionner le cale à la bonne distance sous la chaussure.
  • Si vous achetez une paire de chaussure avec une pointure de plus , pour que le pied soit tenu il vous faudra serrer sur les sangles et cette action va freiner le retour veineux d’où le feu aux pied . Très peu de personnes qui pratiquent le cyclisme ont de véritables pathologies liées à un problème physique . La plupart du temps si , lorsque vous avez le feu aux pieds le fait de marcher 5 mètres suffit à le faire disparaître c’est que vous avez les cales trop engagées ou / et que vos chaussures sont trop grandes et que vous les serrez trop .

Une paire de chaussures doit être munie de semelles avec voûte plantaire et pour ma part je conseille aux cyclistes de choisir les chaussures en ayant acheté au préalable des semelles confortables, avec une vrai voûte plantaire pour favoriser le retour veineux naturellement .lors de la marche , la voûte plantaire , avec le déroulement du pied au sol , active la pompe de refoulement du sang vers le coeur , sur le vélo point de déroulement du pied et donc pas d’aide au retour veineux.