Attention toxique !

toxique

 

Un certain nombre de produits créent des dépendances et sont toxiques pour votre organisme :

Ne jamais boire de l’Alcool

L’alcool a des effets immédiats, essentiellement sur le cerveau, qui se manifestent quelques minutes après la consommation et qui peuvent durer plusieurs heures. Durant toute cette période, le fonctionnement du cerveau et le comportement sont perturbés, entraînant des risques spécifiques. Même si la personne ne s’en rend pas compte, les effets de l’alcool commencent à apparaître dès le premier verre. L’alcool augmente le temps de réaction. Il diminue les réflexes, la vigilance et la résistance à la fatigue. Il perturbe également la vision, l’estimation des distances et la coordination des mouvements. De plus, son effet désinhibant amène à sous-évaluer le danger et ainsi à prendre des risques : « oubli » de boucler sa ceinture ou de porter un casque, vitesse excessive, etc. Même sans être « alcoolique », la consommation d’alcool a une influence sur le développement de nombreuses maladies : cancers, maladies cardiovasculaires et digestives, maladies du système nerveux et troubles psychiques. L’alcool peut également être à l’origine de difficultés plus banales (fatigue, tension artérielle trop élevée, troubles du sommeil, problèmes de mémoire ou de concentration, etc.).

Ne jamais fumer

Dans la fumée de cigarette, on trouve environ 400 substances dont la plupart sont nocives pour l’organisme. La consommation de tabac peut engendrer de nombreux problèmes et maladies dont certains sont très graves. Appareil cardio-vasculaire : la consommation de tabac augmente la tension artérielle et favorise la constitution de dépôts qui diminuent le calibre des vaisseaux. Cela peut entraîner des infarctus, des hémiplégies, de l’artérite, etc. Appareil respiratoire : la nicotine et le monoxyde de carbone empêche une bonne absorption d’oxygène qui est nécessaire en grande quantité chez les sportifs pour oxygéner les muscles durant l’effort. La consommation de tabac peut entraîner une irritation des muqueuses, de la toux, des bronchites chroniques et favorise les infections ORL comme les rhinites, etc.
La consommation de tabac favorise l’apparition de cancers touchant différents organes : poumons, vessie, gorge, oesophage, rein, utérus, etc…

Ne jamais consommer de la Drogue

Voici la description des effets de certaines drogues sur l’organisme :

Le Cannabis

Les effets de la consommation de cannabis sont variables : légère euphorie accompagnée d’un sentiment d’apaisement, légère somnolence. Mais elle peut entraîner aussi parfois un malaise, une intoxication aigüe (« bad trip ») qui peut se traduire par des tremblements, des vomissements, une impression de confusion, d’étouffement, une angoisse très forte. Le cannabis diminue les capacités de mémoire immédiate et de concentration chez les consommateurs, tant qu’ils sont sous l’effet du cannabis. La perception visuelle, la vigilance et les réflexes sont également modifiés. Ces effets peuvent être dangereux si l’on conduit une voiture ou si l’on utilise des machines (machines-outils par exemple). Selon la personne, la quantité consommée et la composition du produit, le cannabis peut avoir des effets physiques comme un gonflement des vaisseaux sanguins (yeux rouges), une augmentation de l’appétit (fringales), une augmentation du rythme du pouls (palpitations), une diminution de la sécrétion salivaire (bouche sèche), parfois une sensation de nausée.

La cocaïne

Lorsque la drogue est prise par la bouche, son action anesthésiante sur la muqueuse de l’estomac bloque la sensation de faim. Cet aspect devient néfaste lorsque la durée s’étale sur plusieurs heures car il y a un risque d’hypoglycémie. Au total, la prise de cocaïne entraîne la disparition des signaux d’alarme comme la fatigue ou la faim et entraîne l’organisme à travailler trop et à faire trop d’efforts ce qui peut provoquer de nombreux accidents.

Le haschich

Il provoque une sorte d’euphorie, accompagnée par une excitation motrice voire même de l’agressivité. La fumée de haschich inhalée dans les poumons contient plus de 400 poisons différents. Parmi eux, le delta 9tetrahydrocannabinol (THC) qui pénètre et s’installe dans les tissus adipeux, le cerveau, le foie, les reins ou encore l’appareil génital. La dose d’un seul joint mettra 4 mois pour s’éliminer totalement de l’organisme. Cette prise de substances nocives perturbe la mémoire, bloque les mécanismes du raisonnement et rend impossible toute communication un tant soit peu complexe.

L’héroïne

C’est un dérivé de la morphine, plus actif et surtout beaucoup plus dangereux sur le plan toxique. L’administration d’héroïne expose à l’accoutumance et son abus mène plus rapidement à la déchéance tant physique qu’intellectuelle.