…le point de coté !

poumon-07

Un point de côté est une douleur abdominale aiguë apparaissant sur le côté du corps (généralement en dessous des côtes, à droite et légèrement à l’arrière) et qui survient généralement à l’effort.

Ces douleurs qui surviennent lors d’un effort, essentiellement sous les côtes ou au niveau des clavicules, et gênent votre entraînement. Point faible de nombreux sportifs, ils ne sont pourtant pas une fatalité.

Les causes des points de côté diffèrent selon leur emplacement. Ils sont souvent sans gravité, mais perturbent notre effort. À quoi sont-ils dus ? Comment les éviter et, s’ils sont déjà installés, comment les faire passer ? Nous répondons à toutes vos questions !

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe différents points de côté qui n’ont pas tous les mêmes causes :

  • les points claviculaires qui peuvent se trouver à droite ou à gauche
  • les points sous les côtes (droite ou gauche)
  • les points à l’estomac

Souvent, les points sont dus à une mauvaise oxygénation des muscles. Cependant, ceux qui concernent les clavicules ont une origine différente. En effet, ils proviennent de problèmes circulatoires temporaires. Pendant l’effort, la respiration se fait plus rapide, et les échanges sanguins et l’apport en oxygène s’en trouvent modifiés. La rate et le foie peuvent recevoir trop de sang et donc ralentir le système respiratoire, causant cette douleur que l’on connaît bien, au niveau des clavicules.

En ce qui concerne les autres points de côté, c’est une mauvaise oxygénation des muscles, du diaphragme, des muscles intercostaux et des muscles abdominaux, qui en est à l’origine. Les contractions de ces muscles, en particulier du diaphragme, sont plus nombreuses pendant la pratique d’une activité physique, le sang n’a donc pas toujours le temps d’arriver jusqu’aux muscles. Cela entraîne une sous-alimentation en sang, et donc en oxygène, qui force le muscle à se contracter. Survient alors le fameux point de côté ! Mais ce dernier peut aussi surgir à cause d’un repas trop copieux : le sang afflue alors davantage vers le tube digestif et moins vers les muscles qui ne peuvent plus suivre et se contractent douloureusement.

cintre

En cyclisme elles peuvent être dues à un guidon trop étroit avec bras et coudés collés au corps : La largeur extérieure du guidon devrait être égale à la largeur des épaules / plus sensibles sur les petites tailles.