…les bras.

armslineLes chaînes antérieures des bras :

la continuité des chaînes antérieures

La chaîne antérieure des bras est composée de 2 chaînes distinctes : une superficielle et une profonde.

Les chaînes antérieures des bras sont des chaînes également dites réactives donc à la base de nos comportements d’adaptation, de compensation.

Néanmoins, il existe une différence entre la chaîne profonde et la chaîne superficielle des bras.

Le tracé de la chaîne antérieure superficielle des bras

Elle se compose de :

Grand Dorsal -> Grand rond/petit rond/grand pectoral -> Membrane intermusculaire du bras -> Epicondyle médiane -> fléchisseur commun des doigts -> Face palmaire de la main et des doigts.

Pour aller plus loin…

La chaîne antérieure superficielle débute sur le sternum, la clavicule et les côtes (points d’origine du grand pectoral).

Bien que le grand dorsal vienne de l’arrière du corps, il fait partie de cette chaîne musculaire en raison de sa relation anatomique et fonctionnelle avec le grand pectoral.

Les insertions du grand dorsal sur l’humérus et du long du chef long du biceps se situent à proximité de l’insertion du grand pectoral. Sur ce point, cela créait une cloison intermusculaire. Grâce au biceps, cette cloison se prolonge jusqu’aux fléchisseurs communs des doigts (via l’épicondyle médian de l’ulna).

Elle se terminera sur la face palmaire des doigts après être passée par le canal carpien.

Le tracé de la chaîne antérieure profonde des bras

La chaîne profonde se compose de :

Petit pectoral -> Biceps (chef court) et Coraco-brachial -> Radius -> Base du pouce.

Pour aller plus loin…

La chaîne antérieure profonde des bras débute sur les 3, 4 et 5èmes côtes (petit pectoral).

Elle passe sur le processus coracoïde de la scapula. De là, elle est en liaison avec le chef court du biceps brachial, ce qui permet de cheminer vers le radius.

Arrivé à cette pièce osseuse, la chaîne antérieure profonde des bras suivra le périoste (revêtement de l’os) du radius jusqu’à la base antérieure du pouce (éminence thénar du pouce, devant le scaphoïde).

 

Les chaînes postérieures des bras

souvent directement touchées par les mauvaises postures.

Il existe deux chaînes postérieures des bras : une profonde et une superficielle.

Comme la chaîne postérieure superficielle, elle sont posturales, directement liées aux déséquilibres avec les chaînes antérieures des bras. Son renforce coïncide souvent avec les bases du travail de posture selon Junda (le Cross-over).

Le tracé de la chaîne postérieure et superficielle des bras

Elle se compose de :

Trapèze -> Deltoïdes -> Membrane intermusculaire du bras -> Extenseur commun des doigts.

Pour aller plus loin…

La chaîne arrière superficielle des bras commence à l’insertion du trapèze (sur la nuque au niveau de l’os occipital et du ligament nucal jusqu’à la vertèbre C7, puis de la C7 à la T12 via les apophyses épineuses).

Le tracé postérieure (épaule) Toutes les fibres du trapèze convergent vers l’épine de la scapula. De là, la chaîne musculaire continue vers l’épaule grâce au deltoïde. Les portions basses et moyennes du trapèze coïncident avec les fibres de la portion postérieure du deltoïde. Les fibres du trapèze supérieur se prolongent sur la portion antérieure du deltoïde. Les trois portions du deltoïde convergent vers le tubercule deltoïdien de l’humérus. A partir d’ici, la chaîne arrière superficielle suit la cloison intermusculaire externe jusqu’à l’épicondyle latérale de l’humérus. De l’épicondyle latéral de l’humérus, elle reprend les extenseurs communs de la main. La chaîne se fond ensuite avec l’origine des extenseurs communs et va vers le poignet. Cette chaîne postérieure et superficielle des bras s’insère sur les phalanges et les carpes.

Le tracé de la chaîne postérieure et profonde des bras

Elle se compose de :

Rhomboïdes -> Sous-épineux -> Triceps -> Périoste de l’ulna -> Petit doigt.

Pour aller plus loin…

La chaîne postérieure profonde des bras présente deux origines :

L’une débute à l’insertion des rhomboïdes (apophyses épineuses des C7-T5) et suit ces muscles jusqu’à leurs insertions sur le bord interne de la scapula. De là, la chaîne se poursuit avec les fibres de l’infra-épineux et du petit rond (deux des muscles de la coiffe des rotateurs).

La seconde origine commence sur l’occiput latéral avec le rectus capitus latéral et suit les apophyses transverses des vertèbres cervicales. Cette branche de la chaîne musculaire passe également par l’angulaire (angle supérieur de la scapula) pour se diriger vers le sus-épineux (un autre muscle de la coiffe des rotateurs).

Le rapproche des 2 branches : La convergence des deux origines de cette chaîne postérieure et profonde des bras se fera alors sur la tête de l’humérus afin de maintenir cette dernière dans l’articulation de l’épaule (dans la cavité glénoïdienne de la scapula). Après cette convergence, la chaîne arrière profonde des bras pénètre le triceps brachial pour descendre vers l’olécrâne de l’ulna. Elle se prolongera grâce au périoste de l’ulna jusqu’à l’éminence hypothénar (base de la paume de la main juste après le poignet, côté petit doigt).