Notions d’anatomie !

kin

Pour tout sportifs ou athlète, il est fondamental d’avoir de quelques notions d’anatomie.

En effet, le corps humain est très complexe, et repose sur un équilibre, qui est fondamental. Connaître son fonctionnement est nécessaire pour appréhender au mieux son entraînement, les différents mouvements, les charges et le volume de travail et ce, tout en limitant au possible les risques de blessures et de douleurs.

Rôle des muscles dans les mouvements, Musculatures profonde et superficielle, agonistes et antagonistes, équilibre postural et type de mouvements sont tant de choses qu’il vous faudra cerner au mieux pour optimiser votre pratique.

La musculature superficielle

Muscle-corps-humain

Il s’agit de la plus connue, à plus forte raison pour les pratiquants de musculation. Elle rassemble les muscles visibles de notre corps, dont le rôle est, avant tout, de produire du mouvement. On peut distinguer plusieurs grands groupes de muscles :

  • Les Épaules (deltoïdes) ;
  • les Biceps ;
  • les Triceps ;
  • les Avant-bras ;
  • les Pectoraux ;
  • les Abdominaux/Obliques ;
  • les Trapèzes ;
  • les Dorsaux ;
  • les muscles de la gouttière Lombaire ;
  • les Fessiers et rotateurs externes de la hanche ;
  • les Quadriceps ;
  • les Ischios-jambiers et adducteurs ;
  • et les Mollets.

Bien sur, notre corps compte bien plus de muscles que ça, mais ce « découpage grossier » permet de se faciliter la tâche.

La musculature profonde

Il s’agit, certainement, de la plus complexe, et de la plus méconnue.

Son rôle est avant-tout postural. En effet, ces petits muscles maintiennent un alignement corporel optimal, et stabilisent nos articulations. La plupart de ces muscles n’apparaissent pas dans le miroir, mais leur rôle est néanmoins fondamental, pour maintenir la courbure naturelle de votre colonne vertébrale, un placement naturel des hanches…

DosMuscle_ProfondSuperficiel

exemple des muscles du dos ( profond et superficiel)

Notions de Chaînes Musculaires Cinétique

Une chaîne musculaire est, en quelque sorte, le résultat d’un assemblage de muscles qui travaillent ensemble pour produire des mouvements complexes, comme l’extension de la hanche, le redressement du tronc, la répulsion des bras, la traction des bras, l’extension du genou…

Ce principe est très important, car tout déséquilibre dans une Chaîne Musculaire occasionne une compensation autre part dans la chaîne.

La chaîne musculaire peut travailler :

  • en chaîne cinétique fermée lorsque l’extrémité distale est fixe (ex : accroupissement) ;
  • en chaîne cinétique ouverte, lorsque l’extrémité distale est libre (ex : un shoot au football) ;
  • On parle de chaîne cinétique semi-fermée lorsque l’extrémité distale est libre, se déplace mais rencontre une résistance importante (ex : vélo)

 

De nombreuses personnes utilisent des machines innovantes pour « isoler » le travail d’un muscle précis, notamment chez les culturistes. Néanmoins, le principe d’isolation d’un muscle devient impossible dans la plupart des actions sportives ou du quotidien.

Donner un coup de poing, par exemple, ressemble à première vue à un mouvement de développé, assis, à la machine. En vérité, il n’en est rien. Car un coup de poing s’initie par les appuis (le pied, et donc, la jambe), se poursuit avec une torsion du bassin (sangle abdominale) et s’achève seulement par la contraction des muscles de la poitrine et du bras. L’isolation d’un muscle n’a donc sa place que lors d’un entraînement à but esthétique (hypertrophie) ou encore dans la prévention d’une blessure, ou dans un rééquilibrage des forces autour d’une articulation.