Le cycliste en mouvement !

skinmuscle

Les muscles concernés par le pédalage sont avant tout les muscles responsables de l’extension et de la flexion de la cuisse et en particulier le quadriceps et les ischio jambiers, les muscles de la patte d’oie et le biceps crural.

Les muscles pectoraux et les muscles des membres supérieurs interviennent dans les ascensions et les sprints.

Le cyclisme n’est pas un sport complet : il est conseillé de développer les autres muscles, au mieux pendant les périodes d’inter saison.

Si le cyclisme fait essentiellement appel aux muscles des membres inférieurs, il sera conseillé de développer les capacités musculaires de manière plus globale afin améliorer l’endurance.

Les fibres musculaires sollicitées par le vélo sont différentes en fonction du type de pratique.

– Le coureur cycliste classique qui court contre la montre a des fibres musculaires de type endurance. Ses muscles restent de taille normale car ces fibres travaillent à une fréquence de pédalage normale et mettent du temps à donner leur puissance maximale.

– Le coureur cycliste sur piste a des fibres musculaires dites de vitesse qui lui permettent d’accélérer très rapidement et de développer une énergie très importante dans un minimum de temps. Ces fibres sont celles retrouvées chez les sprinters. Les muscles sont de taille importante et sont capables de déployer une puissance importante en un temps rapide : c’est ce que l’on appelle la vélocité.

Les muscles abdominaux et les muscles du membre supérieur, moins sollicités, doivent néanmoins être intégrés dans les programmes de musculation, en particulier dans les programmes de renforcement musculaire.

Exceller comme cycliste exige donc une approche bien intégrée de la mise en forme, qui renforcera un vaste éventail de muscles et qui tonifiera tout votre corps de la tête aux pieds.

Et c’est ici que la préparation physique entre en jeu :

– effectuer des exercices ciblés, pour bénéficier des chaines musculaires utiles sur le vélo ;

– des étirements ciblés pour augmenter la souplesse ;

avant de passer à des routines d’exercices spécialement conçues qui fortifieront à fond jambes et bras, qui gonfleront à bloc la « centrale » musculaire au cœur de votre organisme, affineront votre équilibre et votre posture à vélo, renforceront vos qua­driceps, mettront à l’épreuve votre résistance, et beaucoup plus.

Apprendre à améliorer ses performances en augmentant sa puissance musculaire et en donnant à chacun de ses mouvements l’efficacité optimale : tel est l’objectif du renforcement musculaire en phase de préparation physique générale.