L’oignon.

oignon

Incontournable en cuisine, on le retrouve dans les cahiers de recettes de toutes les cuisines du monde : de l’Asie au Bassin Méditerranéen, de l’Amérique à l’Europe de l’Est, de la France à l’Angleterre chaque culture culinaire honore l’oignon.

Savoureux, bon marché, présent sur nos étals tout au long de l’année, l’oignon est l’allié indispensable d’un repas gourmand.

Rouge, jaune, blanc, grelot, frais, crus, cuits, compotés, en chutney, en soupe, confits au four, en confiture, l’oignon se prêtera de bonne grâce à toutes vos envies. L’oignon rouge est plus rare que l’oignon blanc ou l’oignon jaune. Son goût est plus subtil et sa saveur est légèrement plus sucrée que celle de l’oignon jaune. Son parfum fait de lui un véritable allié des salades et crudités car il est bien meilleur cru.

Consommez-le quotidiennement car l’oignon, bonne pomme, a aussi de nombreuses vertus thérapeutiques.

Anti-cancer, bon pour la circulation sanguine, anti-diabète…

Employé depuis toujours, l’oignon a faisait partie de la cuisine et de la pharmacopée des Egyptiens, des Grecs et des Romains. Au Moyen-Age, en France, une Foire à l’Oignon avait lieu, tous les ans, sur le Parvis de Notre-Dame. Très apprécié de nos grands-mères, l’oignon est l’allié incontournable de votre santé.

Riche en sels minéraux : potassium, phosphore, iode, fluor, fer, soufre silice…et en vitamines A,B & C, l’Oignon est actif dans bien des incications : angines, grippe, diarrhée, il réduit le cholestérol et combat l’acide urique.

Il stimule le foie et les reins et est également utile pour apaiser les doulerus rhumatismales. Très diurétique, l’Oignon a la propriété de stimuler la production d’urine ainsi, selon Maurice Mességué, frotter une moitié d’Oignon sur les reins ou le bas ventre augmentera d’un quart la production d’urine, pour cette raison il est recommandé à toutes les personnes souffrant d’oedèmes, de goutte, de rétention d’urine.

L’oignon est aussi antiseptique et permet d’éviter l’infection de blessures légères.

Des vertus anti-cancer ?

L’oignon a des effets préventifs reconnus contre certains cancers, et pourrait même freiner la progression des cellules cancéreuses.
D’après plusieurs études, l’oignon aurait un effet protecteur contre les cancers de l’estomac et du tube digestif. On le soupçonne également d’avoir les mêmes effets sur d’autres cancers comme ceux du larynx, de l’œsophage ou de la prostate (même si les résultats sont plus incertains).

D’où viennent les vertus de l’oignon contre les cancers ? C’est aux anti-oxydants qu’il contient (anthocyanines et quercétine) que l’on attribue l’effet anti-cancer de l’oignon.
D’autre part, une étude française, réalisée sur des rats atteints de cancer du colon, a démontré que l’extrait d’oignon pouvait réduire la prolifération des cellules cancéreuses. En plus de l’effet préventif, l’oignon pourrait ainsi avoir un effet curatif. Des études sont encore en cours pour déterminer les tenants et les aboutissants de ces hypothèses.

Comment le consommer ? Difficile de consommer de l’oignon en grande quantité, c’est un accompagnement fort en goût. Pour optimiser ses atouts santé :
– Sachez que les oignons blancs contiennent moins d’anti-oxydants que les variétés rouges et jaunes.
– Consommez-le avec d’autres aliments réputées également riches en anti-oxydants : fruits et légumes colorés principalement.
– Intégrez-le à votre alimentation quotidienne, cru ou cuît, mais veillez à ne pas le cuisiner avec trop de matières grasses.

Des vertus pour les artères ?

Bien que moins puissant que l’ail, l’oignon contient des anti-agrégants plaquettaires naturels, ce qui signifie qu’il aide le sang à mieux circuler.
Une étude britannique  a observé un échantillon de sujets consommant quotidiennement une soupe à l’oignon. Elle a conclu que l’agrégation plaquettaire était diminuée. Les résultats des études sont contradictoires et leur majeure partie a été réalisée in vitro ou sur l’animal, mais les travaux sont encourageants !

D’où viennent les vertus anti-agrégantes supposées de l’oignon ? Ces effets semblent dus à l’action cumulée de ses anti-oxydants et des composés sulfurés : ce sont eux qui piquent les yeux ! En outre, l’oignon contient aussi des omégas 3 qui réduisent le cholestérol, et du potassium, qui élimine l’excès de sel dans l’organisme, ce qui contribue à protéger le cœur et les artères.

Comment le consommer ? Vous pouvez en agrémenter vos plats et salades au quotidien. Consommez-le de préférence cru, pour conserver la majorité de ses anti-oxydants. Les oignons nouveaux et petits oignons blancs sont parfaits crus.

Des vertus contre le cholestérol

L’oignon a des vertus anti-cholestérol. Cette qualité vient des anti-oxydants et des omégas 3 qu’il contient, dont l’effet anti-cholestérol n’est plus à prouver

D’où viennent les vertus anti-cholestérol de l’oignon ? Il aide à faire baisser le taux de triglycérides dans le sang grâce à l’action des Omégas 3. Les triglycérides sont les graisses que le corps utilise comme énergie. On ignore encore le lien de corrélation entre les triglycérides et le cholestérol. On sait néanmoins que lorsque le niveau de triglycérides augmente, le niveau de bon cholestérol baisse, alors que le mauvais cholestérol se densifie pour devenir plus nocif et participer à boucher les artères.

Comment le consommer ? Pour les anti-oxydants, préférez les oignons rouges ou jaunes, qui en contiennent plus. Vous pouvez les consommer crus en salade, ou cuits, à condition de faire attention au mode de cuisson : trop de matière grasse ne fera aucun bien à votre cholestérol ! Ils restent cependant plus efficaces crus : ils perdent un peu de leurs anti-oxydants à la cuisson.
Aussi, l’oignon n’est pas un alicament bénéfique en tant que tel. Il est bon pour votre santé à condition de le consommer dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

Oignon est votre allié minceur !

L’oignon est un aliment à intégrer à votre alimentation si vous surveillez votre ligne, il apportera du goût à tous vos plats et vous permettra ainsi d’en diminuer l’apport en sel, tout en rendant vos préparations gourmandes et savoureuses. Mais, en premier lieu, il est chargé de fibres : qu’il soit cru ou cuît, les fibres de l’oignon gonflent dans votre système digestif et réduisent le sentiment de faim.
Il aurait aussi des effets diurétiques permettant une meilleure élimination. Enfin, il pourrait aider à réduire le taux de triglycérides dans le sang. Les triglycérides sont des graisses stockées dans les tissus adipeux : en excès, ils viennent donc s’accumuler dans les fesses, le ventre…

Oignon : un anti-bactérien et anti-inflammatoire ?

L’oignon a des effet anti-bactériens et anti-inflammatoires, protecteur et curatifs. Une rondelle d’oignon est souvent préconisée sur les furoncles pour en faire sortir l’infection. La sagesse populaire le conseille aussi en traitement des otites, des maux de gorge, ou encore pour soulager les piqures d’insectes…

D’où viendraient ses vertus ? Aucune étude scientifique n’étaye ces vertus, ces bienfaits semblent être dus aux omégas 3 qu’il contient et aux effet anti-inflammatoires qu’on leur attribue.