…l’expertise Elastic Interface !

EITLab

POURQUOI EST-IL IMPORTANT DE SE PROTÉGER ?

Si vous n’aviez jamais pensé auparavant à l’importance de vous protéger quand vous êtes à vélo, voici ce que vous devez savoir.

SE PROTÉGER POUR PRÉVENIR,

SE PROTÉGER POUR AMÉLIORER LES PERFORMANCES

Entre les trois points de contact homme vélo – MAIN, PIED ET ZONE PÉRINÉALE / ISCHIATIQUE – cette dernière est certainement la plus touchée par les problèmes liés à la compression et au frottement des structures qui la composent. La zone périnéale est délimitée à l’avant par la symphyse pubienne, en bas par le coccyx et latéralement par les deux tubérosités ischiatiques. Elle peut être représentée approximativement par un losange qui contient les organes génitaux externes. En revanche, sous les muscles glutéaux, on perçoit deux os nommés tubérosités ischiatiques.

Mais quels sont les problèmes liés à la zone périnéale chez les cyclistes ?

ILS PEUVENT ÊTRE DE NATURE NERVEUSE OU CIRCULATOIRE

Nerveuse car pendant le pédalage, l’extension de la cuisse provoque l’étirement du nerf honteux (ou nerf « pudental ») qui, s’il n’est pas correctement protégé, peut engendrer un engourdissement des membres inférieurs et des organes génitaux. Circulatoire car le poids du corps en mouvement sur la selle peut provoquer une insuffisance artérielle qui empêche l’apport de sang, et donc d’oxygène, dans toute la zone périnéale et aux organes génitaux, et générer d’éventuels dysfonctionnements ou inflammations. On a vu néanmoins qu’aussi bien la compression des nerfs que l’importance de la réduction du flux dépendent de la position, du type de selle et du fond. Par exemple, l’afflux est réduit davantage en position droite qu’en position inclinée. La modification de la forme de la selle (trouée au centre par exemple), ou l’utilisation de peaux de chamois particuliers peut aider à maintenir un apport de sang adéquat aux organes génitaux pendant le pédalage.

POSITIONS SUR LA SELLE ET POINTS DE PRESSION

S’il est évident que la position assise comporte des pressions non négligeables au niveau des zones glutéale, ischiatique et périnéale, il l’est moins sur le fait qu’il existe d’autres facteurs qui puissent contribuer à modifier les points de pression. Ces facteurs peuvent être : la position de la selle, le type de vélo (de route, de ville, tout-terrain) et le sexe de l’athlète.

Les données de nos laboratoires confirment de quelle manière même les petites modifications de la position sur la selle peuvent engendrer une amélioration de la symétrie de la poussée sur les pédales, un meilleur rendement de pédalage, une réduction de la consommation d’oxygène constante. L’analyse cinématique a mis en évidence la façon dont la position sur la selle influence les mouvements du bassin de l’athlète, la rotation des épaules et les oscillations du buste et des bras ; mouvements qui vont réduire l’efficacité du geste de l’athlète et donc augmenter la consommation d’oxygène à vitesse égale. On a mis en évidence, en utilisant la même selle, comment une chamois capable de supporter les zones anatomiquement sujettes à pression et à friction, favorise une posture stable sur la selle et génère ainsi de meilleures performances. Les avantages potentiels d’une selle hautement performante risquent d’être réduits voire annulés si, entre elle et le corps, il n’y a pas de support en mesure d’assurer une réduction adéquate des pressions dans les zones sensibles aux blessures mécaniques de la zone périnéale.

LES CONSEILS DU MÉDECIN

Le cyclisme est sûrement un sport sain qui garantit une série de bénéfices bien reconnus pour l’organisme : musculaires, cardiovasculaires, métaboliques et respiratoires. S’il est toutefois pratiqué de manière intensive, il peut comporter une série de problématiques à étudier et à affronter avec attention. Une d’entre elles est la POSITION SUR LA SELLE : celle-ci doit être calculée avec précaution sur la base des caractéristiques anthropométriques de l’athlète, grâce à des tests biomécaniques et non à de simples calculs empiriques. Une position incorrecte sur la selle peut, à long terme, causer des douleurs vertébrales et articulaires, en plus de réduire l’efficacité de la prestation sportive. Quelque soit le type de selle choisie, l’utilisation d’une peau de chamois de haute qualité est fondamentale. Ce dernier représente en effet le lien à travers lequel notre corps « dialogue » avec la selle. Une protection inadéquate ou de basse qualité influence de manière déterminante sur le confort lors de l’exercice et par conséquent, comme nous l’avons largement démontré, également sur la prestation. Celui-ci devrait répondre principalement à des caractéristiques de haute protection, d’adéquation au type de vélo (route, ville ou tout-terrain) et au type d’athlète (homme ou femme) outre le kilométrage effectué. De plus, il est fondamental que les tissus du fond soient privés d’éléments potentiellement toxiques CAR ils pourraient traverser le tissu pour atteindre la PEAU.

Pour réduire au minimum la prolifération de bactéries, le fond devrait maintenir un microclimat adéquat (en favorisant la transpiration) et avoir des traitements bactériostatiques et non antibactériens afin de permettre la présence de souches autochtones de bactéries protectrices.

CRÈMES APAISANTES : Une peaux de cyclisme fabriqué selon les critères de RECHERCHE SCIENTIFIQUE les plus avancés peut ÊTRE SUFFISANT à réduire les effets de compression et à aider à maintenir sèche la partie intéressée. Toutefois, il peut rester une composante irritante pouvant provoquer des rougeurs et de petites lacérations ; c’est pour cela que l’on peut utiliser des crèmes apaisantes qui ont pour but de réduire le frottement entre la peau et le fond et ainsi lutter contre d’éventuelles inflammations causées par la friction. Ces crèmes doivent être appliquées uniformément sur la peau de la zone périnéale avant toute sortie à vélo. Il est fondamental que de telles crèmes soient constituées d’ingrédients compatibles avec le textile et les mousses du fond, autrement dit, elles ne doivent pas endommager le fond.

POUR QU’UN FOND SOIT PERFORMANT

Il est fondamental dans votre choix de ne pas vous arrêter à l’impression que vous avez une fois que vous portez la peau de ciclisme en position droite, mais de monter sur la selle en simulant la position de course et vérifier ainsi, en tâtant avec vos doigts, que les points de pression majeure (zones périnéale et ischiatique) soient protégés.

ÉLASTICITÉ CARRÉE : Élasticité capable de s’adapter au tissu du short et au mouvement du cycliste.

DENSITÉ DIFFÉRENCIÉE : Densité différenciée capable de protéger et soutenir de manière différente les régions du corps aux caractéristiques diverses.

POSITIONNEMENT CORRECT : Positionnement correct des différentes densités et épaisseurs selon des paramètres anthropométriques précis.

STRUCTURE DIFFÉRENCIÉE : Structure différenciée homme et femme, vue la conformation anatomique différente des zones périnéale et uro-génitale.

DESIGN ANATOMIQUE : Design qui permet au fond de cyclisme de s’adapter à l’anatomie du cycliste en lui garantissant une protection maximale pendant le mouvement.

ELASTIC INTERFACE®…

…GARANTIE D’EXCELLENCE

Le soin et la recherche du design garantissent le positionnement correct des mousses de densités et d’épaisseurs différentes exactement dans les points de pression majeure sur la selle, aidant ainsi à prévenir les éventuels dysfonctionnements de l’appareil uro-génital.

La plateforme des tissus ELASTIC INTERFACE® a été conçue spécialement pour être utilisée dans la production de fonds pour le cyclisme ; ce n’est donc pas un dérivé d’une utilisation quelconque. Les tissus sont tous produits en exclusivité et sont composés de microfibres de polyamide très prisées, en mesure de garantir une tolérance maximale et un contact moelleux avec la peau, sans la réchauffer. Leur structure particulière favorise la transpiration et permet un séchage rapide de la superficie en contact avec la peau. La technologie exclusive utilisée pour la teinture du tissu, dite Ultrafast, garantit un maximum de résistance du tissu à la sueur, facteur le plus agressif, capable même de corroder les tissus les plus résistants. Plus la couleur est résistante, moins elle se transfère sur la peau et le risque d’irritations est ainsi considérablement réduit. Les mousses utilisées pour les peaux de cyclisme ELASTIC INTERFACE® sont des mousses sélectionnées à hautes densité et portée, en mesure de garantir une protection et une transpiration élevées.

À portée égale, une mousse de densité moindre perd sa capacité d’amortissement après quelques utilisations seulement (ce qui arrive avec des peaux de chamois bon marché). C’est pour cette raison qu’ELASTIC INTERFACE® choisit uniquement des mousses à densité élevée et donc est plus chère.

LA SCIENCE DE LA PERFORMANCE

DESIGN BASÉ SUR DES PARAMÈTRES ANTHROPOMÉTRIQUES

Elastic Interface® est la première marque à avoir introduit la science dans le domaine du cyclisme. En coopération avec l’Université de Padoue, l’EIT LAB a mené diverses études sur les points de pression et la position sur la selle adoptée dans les différentes disciplines du cyclisme. Tous les fonds sont conçus pour répondre aux paramètres spécifiques anthropométriques.

TESTS SUR LE TERRAIN : Le développement des protections de cyclisme Elastic Interface® est le fruit de nombreux tests effectués par des cyclistes professionnels et amateurs ; leur feedback est essentiel à la création de produits de succès.

TESTS EN LABORATOIRE : Grâce à un système optoélectronique muni de caméras infrarouges et à l’utilisation de signaux réfléchissants sur le corps du cycliste, des tests ont été effectués pour étudier la posture sur la selle. Les résultats ont confirmé que l’utilisation de protections plus confortables et performantes permet une réduction de la consommation d’énergie, une diminution du poids déchargé sur le guidon et une position plus stable du cycliste. En revanche, une protection non confortable peut causer un mouvement important du cycliste sur la selle afin de chercher la position optimale, un déplacement du poids sur le guidon et donc une grande dispersion d’énergie calculable en watts.

RECHERCHE SUR LES MATÉRIAUX : Tissus et mousses compatibles avec la peau, étudiées et développées pour être en contact étroit avec les parties intimes du corps. Elastic Interface® utilise une vaste gamme de tissus et de mousses en polyuréthane à cellule ouverte, disponibles également en version perforée pour une meilleure capacité à respirer.

DENSITÉ DES MOUSSES

Densité

La densité d’une mousse est la mesure de la masse par unité de volume, et elle est quantifiable en kilogrammes par mètre cube (kg/m3) ; nous utilisons habituellement des mousses de 40 kg/m3, 60 kg/m3, 80 kg/m3 et 120 kg/m3.

  • Nous utilisons des mousses en polyuréthane, respirantes et à cellules ouvertes. Ce type de mousses permet à l’air de circuler librement entre les cellules, et à la mousse de retourner ainsi dans sa position initiale après chaque compression.

  • La concentration des cellules change avec la variation de la densité de la mousse : des mousses de basse densité ont une faible concentration de cellules, alors que les mousses à haute densité présentent une concentration élevée de cellules.

  • Les mousses de haute densité confèrent plus de portance. Le terme “portance” équivaut à la capacité de la mousse à s’opposer au poids auquel elle est soumise, évitant ainsi l’écrasement (résistance à la compression). Pour simplifier, plus la densité est élevée plus il faudra de poids et de force pour la déformer.

Nos mousses sont créées à partir de matériaux de très grande qualité, sélectionnés pour garantir souplesse et durée dans le temps. La souplesse est importante car elle améliore la flexibilité et l’élasticité, garantit ainsi une meilleure liberté de mouvement, essentielle pour obtenir un produit anatomique et compatible avec la peau.

Les mousses bon marché sont typiquement sèches et peuvent apporter du soutien même à faible densité, mais elles sont plus rigides et perdent leur résilience assez rapidement, fournissant donc moins de protection qu’un produit de qualité supérieure.

LES MOUSSES (rembourrage) sont fondamentales pour la performance du fond de cyclisme car elles fournissent de l’amortissement et donc une protection contre les chocs et les vibrations. Pour être efficaces elles doivent avoir :

  • Une densité et une portée adéquates pour un bon amortissement;

  • Une bonne mémoire élastique afin qu’elles ne se déforment pas avec l’usure;

  • Une bonne transpirabilité pour suer moins;

  • Un caractère moelleux suffisant pour s’adapter au mieux à l’anatomie

Ces caractéristiques qui se retrouvent toutes dans les mousses de HAUTE QUALITÉ uniquement, sont difficiles à trouver dans des shorts bon marché. Qualité et coût se payent donc avec le temps. Les mousses qui NE SONT PAS DE QUALITÉ perdent en effet leur efficacité après seulement quelques utilisations.

LA FABRICATION joue elle aussi un rôle fondamental dans la fiabilité d’une protection pour le cuissard; l’utilisation d’outillages adéquats et du personnel hautement qualifié constituent une condition indispensable pour éviter que les composants internes du fond ne se décollent. C’est pour cela que nous conseillons d’acheter des shorts à fonds réalisés par nos producteurs expérimentés dans ce domaine spécifique.

EIT TISSUS EXCLUSIFS

TISSUS HI-TECH DÉVELOPPÉS EN EXCLUSIVITÉ MONDIALE PAR ELASTIC INTERFACE® EN COLLABORATION AVEC MITI

BACTÉRIOSTATICITÉ

Tous les tissus de la plateforme ELASTIC INTERFACE® ont des propriétés bactériostatiques. Un traitement antibactérien a pour but d’éliminer toutes les bactéries, y compris celles qui vivent normalement sur la peau et sont essentielles pour combattre le développement de colonies bactériennes externes et potentiellement pathogènes. En revanche, les propriétés bactériostatiques empêchent le développement et la reproduction des bactéries nocives, tout en préservant la flore bactérienne normale de votre peau. Les tissus utilisés, les mousses de rembourrage, le savoir-faire d’une entreprise leader dans le secteur font la différence dans la réalisation d’un fond performant ou non.

UN BON TISSU

Pour fonds doit être mou afin de réduire les frottements en contact avec la peau, et assez élastique pour qu’il soulage au mieux le mouvement de pédalage. Un bon tissu doit pouvoir faire transpirer la peau ; cela permet de réduire les phénomènes de rougeur dus au réchauffement. Une peau qui sue beaucoup peut se lacérer facilement. De ce fait, la capacité à évacuer la sueur, connue sous le nom d’hydrophilie, est une autre caractéristique très importante pour le tissu. Si la sueur traverse la superficie du tissu en contact avec la peau, celle-ci va se sécher, ce qui réduira les risques de micro-lacérations. Même la résistance des couleurs au lavage et à la sueur corporelle sont des garanties pour éviter les irritations et les allergies cutanées.

EIT X-FIFTY : La trame unique d’EIT X-Fifty offre beaucoup de souplesse et un séchage plus rapide. La structure particulière réduit les points de contact avec la peau (REPOC), favorisant la circulation de micro-flux d’air, évitant que la peau ne surchauffe et garantissant plus de confort. X-Fifty a vu le jour grâce à la technologie présente dans les tissus X-Tract et Coolcube. Les cubes de polyamide plus sombres et brossés sont directement en contact avec la peau et évitent les rougeurs et les irritations, alors que les cubes plus clairs de polyester réduisent la typique sensation gênante d’humidité, permettant ainsi à l’athlète de rester frais et sec. La trame spéciale REPOC (REduced POints of Contact) / composition de polyamide doux et de polyester pour un séchage rapide et un effet rafraîchissant / Bactériostatique / Contrôle de l’odeur

EIT CARBONIUM FLASH : Ce tissu combine les avantages de X-Tract avec la structure à canaux qui favorise la récupération de la sueur pour la rediriger vers le bas, et les propriétés naturelles antistatiques et bactériostatiques du fil de carbone. La composition spéciale de polyamide et de carbone donne vie à un tissu extrêmement souple et respirant, pour un maximum de bien-être. Excellent contrôle de la sueur / Séchage Rapide / Maximum de souplesse / Bactériostatique / Antistatique

EIT CARBONIUM : Dans ce tissu, les propriétés naturelles antistatiques, bactériostatiques et de dispersion de la chaleur du carbone s’unissent à une composition spéciale à trois fils, une élasticité élevée, une excellente capacité à respirer et un contrôle de la sueur. Bactériostatique / Antistatique / Excellente capacité à respirer / Absorption efficace de la sueur

EIT COOLCUBE : Doté d’une structure tridimensionnelle qui unit deux propriétés importantes. Les cubes de polyamide plus sombres et brossés sont directement en contact avec la peau et évitent les rougeurs et les irritations, alors que les cubes plus clairs de polyester réduisent la typique sensation gênante d’humidité, permettant ainsi à l’athlète de rester frais et sec. Cette combinaison spéciale de fibres permet une sensation de fraîcheur au toucher. Structure tridimensionnelle / Souplesse / Séchage rapide / Bactériostatique

EIT X-TRACT : Maximum de souplesse et contrôle de la sueur grâce à sa structure à canaux sur deux niveaux, où le premier récupère et canalise la sueur vers le bas, alors que le second l’expulse. Absorption efficace de la sueur / Séchage rapide / Effet frais et sec / Bactériostatique / Excellente capacité à respirer

EIT CUBE : Microfibre douce avec trame à cubes, pour garantir une meilleure absorption de la sueur et un niveau élevé d’élasticité. Excellente absorption de la sueur / Élasticité élevée / Bactériostatique

EIT MAX : Composé de microfibre douce de polyamide, qui garantit le juste niveau d’élasticité et de capacité à respirer. Bonne élasticité / Respirant / Bactériostatique

EIT TEAM : Trame plus légère et structure moins épaisse que le MAX, avec une souplesse et une élasticité assez bonnes. Microfibre douce / Bactériostatique

 

logo_elastic-interface

Découvrez la gamme !